Les résultats de la saison

 

Avec une 3e place dans le classement général (équipes hommes et femmes confondues), une 3e place chez les hommes et une 4e place pour l’équipe des dames notre récolte dans les championnats interclubs de cette année est bien meilleure que celle de l’année passée, où nos équipes se sont classées au 5e rang dans tous les classements.

Ce bon résultat 2024 est e.a. dû au fait que cette année nous avions pratiquement 2 équipes complètes au départ, ce qui nous a permis de lutter plus à armes égales avec nos concurrents.

Il faut d’ailleurs relever que notre équipe féminine n’a loupé la 3e place que de 2 points et la 2e de 4 points ; avec une athlète dans le saut en hauteur et surtout une athlète dans le lancer du marteau cette 2e place aurait été possible et elle aurait aussi amené une 2e place dans le classement général ou on est à égalité de points avec le CAB. Ce n’est que le nombre de victoires individuelles qui a fait pencher la balance en notre défaveur.

Mais il ne faut pas pleurer ce qu’on n’a pas pu réaliser mais plutôt se réjouir de ce qu’on a atteint.

Et là le fait le plus réjouissant est un esprit d’équipe retrouvé chez nos athlètes ou surtout les jeunes ont accepté de se présenter dans des épreuves inhabituelles pour elles et eux. Lancer le marteau comme Rafael Godinho, courir 3000m steeple comme Lilli Loesch et Alex Marx, faire des haies comme Gwen Kleman, ou du saut en longueur ou du triple-saut comme Francis Nonoa, Julie Schütz et Jean Eudes Nana Diame a aidé énormément et prouve une fois encore que des championnats par équipe peuvent se gagner seulement lorsque chacun y apporte une contribution et que toute performance a une vraie valeur et est importante pour le résultat de l’équipe.

Ce qui est réjouissant aussi est que plusieurs de nos athlètes ont profité de cette compétition pour améliorer leurs performances personnelles.

Il en est ainsi d’Ella Boever sur 200m, d’Oscar Schrantz, de Gil Faustino, de Lou Biver et de Daniela Godinho sur 800m, de Julie Assel et de Lola Origer sur 1500m, de Nicolas Bourson sur 3000m,de Lilli Loesch sur 400m haies..

Gardons l’entrain créé et profitons-en pour faire de 2024 une bonne saison pour le club et pour chacun.

En courant 14 :51.78 sur 5000m dans le cadre du meeting « Lange Laufnacht » - qui s’est tenu hier à Karlsruhe - Jimmy Keiffer a amélioré sa MPP de presque 20 secondes et se classe maintenant dans le top 5 du CA Fola sur cette distance. Le dernier athlète sous le maillot du club à avoir couru en -dessous de 15’ étant Rachid Hammouch qui avait réalisé 14 :59.28 en 2006. Le fait que Jimmy a gagné sa série est la cerise sur son gâteau, car il est rare que des athlètes luxembourgeois gagne une course de niveau à l’étranger.

Hier soir une autre athlète du club a brillé avec une victoire dans le semi-marathon couru à Luxembourg ville dans le cadre de l’ING Night Marathon. Courant au plaisir et sans trop forcer Jenny Gloden a terminé le parcours sinueux et valloné dans un temps de 1 :23 :36 et a gagné après 2022 une deuxième fois cette course à travers la capitale.

Notons qu’Antoine Guyot a pour sa part réalisé le temps de 1 :17 :48 et a pris la 1ere place dans sa catégorie d’âge.

Avec un temps de 34 :35.47 Jenny GLODEN a gagné samedi passé le titre des dames dans le championnat des 10000m sur la piste du CA Schifflange. Ce temps améliore de plus d’une demi-minute sa MPP de 2021 et de quelques 7 secondes sa MP sur route courue début de l’année à Nice. Elle prend en même temps la 2e place dans la liste des meilleures coureuses luxembourgeoise sur la distance derrière Dany Kaber et devant Martine Mellina.

Chez les hommes Jimmy Keiffer se classe 3e avec un temps de 32 :13.01 ce qui améliore sa récente performance lors des 10km sur route ; 2 petites secondes ont manqué à Jimmy pour prendre la 2e place.

Derrière lui, Christophe Kass prend la 4e place avec un temps de 32 :22.86 ce qui est son meilleur temps sur piste.

Dimanche passé à Rotterdam Anny WOLTER a réussi à améliorer sa MPP. En 2 :53 :53 elle descend pour la première fois en dessous de 2 :54 et améliore sa MPP de plus d’une demi-minute et ceci au bout d’une course très régulière avec seulement un petit fléchissement sur la partie entre 35 à 40 km compensée par une accélération pour les derniers 2, 2 km.

Anny va maintenant essayer de recharger ses batteries et préparer ensuite le marathon de Berlin fin septembre.

 

Meeting à venir